mardi, juin 18, 2024
Banner Top

Les différents types de capteurs et cellules

Comment choisir la cellule adaptée à vos besoins ?

Les cellules ont pour but de détecter la présence d’un objet, d’un fluide…

Il existe différents types de cellules qu’il faut choisir en fonction du type d’objet que l’on cherche à détecter, de leur distance, de leurs matériaux …

Voici les quelques points qui permettent de vous guider dans vos choix.

 

1 . Distance de détection :

 

Il faut valider la distance à la quelle vous souhaitez détecter la présence d’un objet. L’objet est il proche ? est-il derrière un contenant (liquide dans un flacon) ?

2 . Le type de cellules possibles :

– Les cellules inductives :

Elles permettent de détecter les objets métalliques (qui sont magnétiques) à une distance relativement courte (<20mm)
Les détecteurs inductifs

– Les cellules photoélectriques :

Elles permettent de détecter la présence d’un objet par l’envoi d’un faisceau lumineux.
Les cellules photoélectriques

Cellule capacitive pour détecter un objet à courte distance

– Les cellules capacitives :

Elles permettent de détecter à de courte distance la présence d’objet de tout type. La cellule fonctionne grâce à la diffusion d’un champ électrostatique produit par la cellule celui-ci est modifié par la présence de l’objet à détecter .Selon la matière de objet la constante diélectrique est différente. On peut changer la sensibilité de la cellule à cette constante diélectrique via un réglage potentiométrique. On l’utilise pour valider un niveau de remplissage par exemple.
Les capteurs capacitifs

– Les cellules à ultrason :

Elles permettent de détecter une distance en convertissant la distance en signaux 4-20mA ou 0-10V. La cellule diffuse des ondes ultrason. La présence de l’objet à détecter provoque un changement dans la réflexion  de ces ondes et donc la détection de l’objet et sa distance . par exemple pour détecter la distance d’un niveau d’eau dans une cuve.
Les capteurs ultrasons

3 . Les informations transmissent par une cellule.

 

– Les cellules tout ou rien (TOR) :

Certaines cellules renvoient un contact sec No ou NC ou les deux, c’est-à-dire que quand un objet est détecté le contact est ouvert ou fermé. Il faut donc relayer ce type de contact pour ne pas faire passer trop de courant dans la cellule.

 

– Les cellules avec une sortie analogique :

Ces capteurs ont une sortie analogique en 0-10V ou en 4-20mA cette sortie est généralement utilisée pour des automates ou pour des afficheurs qui convertissent l’information en distance par exemple.

4 . Les différents types de branchements :

– Cellules avec un branchement PNP commutation sur la charge du potentiel positif

– Cellules avec un branchement NPN commutation sur la charge du potentiel négatif

Schémas réprésentants les type de brancements NPN et PNP

– Cellules avec 2 fils on ne se préoccupe pas de la position du potentiel

Schema représentant les types de branchement des cellules avec 2 fils

– Les cellules avec sortie relais : un contact sec No ou NC ou les deux, c’est-à-dire que quand un objet est détecté le contact est ouvert ou fermé.

5 . Les spécificités des cellules inductives :

 

Les cellules inductives peuvent être noyables ou non en fonction de l’objet à détecter.

Présentation des spécificités des Cellules inductives

6 . Les différents modes de détection des cellules photoélectriques :

 

– Diffusion :

La cellule diffuse un faisceau lumineux et l’objet détecté renvoi la lumière qui est reçue par la cellule. Cette méthode fonctionne pour des objets opaques.

– Réfléchissante :

permet détecter un objet qui a coupé un faisceau lumineux

Cellule photoélectrique réfléchissant lumière

– Polarisé rétro :

La cellule diffuse un faisceau lumineux et l’objet détecté renvoi la lumière qui est reçue par la cellule. Cette méthode fonctionne pour des objets réfléchissants la lumière ou transparent (verre, plastique…) la cellule détecte la polarité de la lumière reçue.

Cellule photoélectrique réfléchissant lumière

– Barrage :

La cellule se décompose en 2 cellules une qui émet (émetteur) le faisceau et une qui reçoit de faisceau (récepteur) quand le faisceau est rompu entre les deux cellules alors il y a détection de l’objet

– Les cellules à fibre optique :

Elles permettent la détection d’objet qui sont peu accessibles ou pour des zones de détection qui ne permettent pas la mise en place d’une cellule avec son support. L’information de la détection est transmise grâce à la fibre optique.

Cellule photoélectrique à fibre optique
Cellule photoélectrique à fibre optique avec objet
Visuel automatisation technic-achat
0 Commentaires

Laisser un commentaire